Le Chapelet et l’utilisation des perles du Rosaire

Le Chapelet et l'utilisation des perles du Rosaire
5/5 - (2 votes)

Le mot « Rosaire » signifie une chaîne de roses et les roses sont des prières. La prière du Rosaire nous raconte la vie de Jésus et de sa Mère, Marie. Dans l’Église, le mois d’octobre est, selon la coutume, le mois du Rosaire, mais les gens utilisent cette prière toute l’année.

Les 4 Mystères

Il y a quatre séries de « mystères » ou d’événements correspondant à quatre périodes de la vie de Jésus.

Tout d’abord, il y a les « mystères joyeux ». Ce sont les événements qui entourent la naissance de Jésus. Les cinq mystères joyeux sont :

Mystères joyeux

  • l’Annonciation ;
  • la visite de Marie à sa cousine Elisabeth ;
  • la naissance de Jésus ;
  • la présentation de Jésus au Temple ;
  • la découverte de l’enfant Jésus

Mystères de la Lumière

Ensuite, il y a les « Mystères de la Lumière ». Il s’agit d’événements du ministère public de Jésus. Il s’agit de :

  • le Baptême de Jésus ;
  • le festin de mariage à Cana ;
  • la proclamation du Royaume des cieux ;
  • la Transfiguration ;
  • la dernière Cène.

Mystères douloureux

Ensuite, il y a les « mystères douloureux ». Il s’agit des événements qui entourent la mort de Jésus. Ce sont :

  • l’agonie dans le jardin de Gethsémani ;
  • la flagellation ;
  • le couronnement d’épines ;
  • Jésus porte la croix ;
  • la crucifixion et la mort de Jésus.

Mystères glorieux

Enfin, il y a les « mystères glorieux ». Ce sont les événements qui suivent la résurrection de Jésus. Il s’agit de :

  • la Résurrection de Jésus ;
  • l’Ascension de Jésus au ciel ;
  • le jour de la Pentecôte et l’effusion de l’Esprit Saint ;
  • l’Assomption de Marie au ciel ;
  • Marie en tant que Reine du Ciel et de la Terre.

En tant que prière, elle nous rappelle que nous ne sommes jamais seuls lorsque nous prions ; lorsque nous prions, nous sommes toujours aidés par les prières de la Vierge et des saints du ciel ainsi que par les prières de tous les membres de l’Église. Les perles du rosaire sont utilisées pour nous aider ; elles comptent nos prières et nous indiquent quelle prière dire.

L’utilisation du rosaire

Nous faisons la prière du Rosaire avec le Crucifix. Nous faisons le signe de la croix en disant :

+ Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

Et tout en tenant le Crucifix, nous disons le Credo des Apôtres

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu par l’Esprit Saint, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli ; il est descendu aux enfers ; le troisième jour, il est ressuscité des morts ; il est monté au ciel et est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant ; de là, il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection du corps et à la vie éternelle. Amen.

Ensuite, il y a une grande perle. À chaque grande perle, nous disons le Notre Père :

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne ;

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ;

et pardonne-nous nos offenses comme nous

pardonnons à ceux qui nous ont offensés ;

et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du mal.

Ensuite, il y a trois petites perles. A chaque petite perle, nous disons la prière de l’Ave Maria :

 

Je vous salue Marie, pleine de grâce,

le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes,

et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

priez pour nous, pauvres pécheurs

maintenant et à l’heure de notre mort.

 

Après ces trois Ave Maria, nous disons le Gloire au Père :

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, comme il est maintenant et comme il sera toujours, dans un monde sans fin.

Ensuite, il y a une grande perle. Elle indique le Premier Mystère et une prière du Notre Père.

Ensuite, sur les perles du rosaire, il y a un fermoir ; nous y reviendrons plus tard. La plupart des gens se déplacent vers la gauche et il y a dix petites perles pour dix Je vous salue Marie et un Notre au Père. Nous nous déplaçons autour des cinq décennies du Rosaire de cette manière jusqu’à ce que nous arrivions au fermoir. Au niveau de la boucle, il est d’usage de dire la prière suivante

Je vous salue, Reine sainte, mère de la miséricorde ; je vous salue, notre vie, notre douceur et notre espérance. C’est vers vous que nous crions, pauvres enfants bannis d’Eve ; c’est vers vous que nous élevons nos soupirs, pleurant et pleurant dans cette vallée de larmes. Tournez donc vers nous, très gracieux avocat, vos yeux de miséricorde ; et après cet exil, montrez-nous le fruit béni de vos entrailles, Jésus. O clémente, O aimante, O douce Vierge Marie.

Priez pour nous, Mère de Dieu, afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Le chapelet est facile à utiliser comme une prière. Il peut également être divisé en petites sections qui nous aident à le connaître.

Ainsi, une semaine, nous pourrions nous concentrer sur les cinq mystères joyeux et prier une dizaine par jour, du lundi au vendredi. Puis, la semaine suivante, nous pourrions nous concentrer sur les mystères de la lumière, et ainsi de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *